#3 côté femmes : Le travail n’intéresse pas les femmes …

Publié le par lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco

Non pas qu’elles n’aiment pas travailler mais plutôt parce qu’elles ne s’épanouissent pas au boulot : minoritaires dans les boulot de manager, majoritaires chez les exécutants, surtout non-qualifiés ! Comment s’épanouir professionnellement dans ces conditions ? Comment avoir envie d’aller travailler tôt le matin quand on n’a pas d’objectif, pas d’intérêt, pas d’autonomie ? Et qu’en plus de ça, il faut penser à faire les courses, le ménage, faire les devoirs avec les enfants et les emmener au foot, au judo, à la danse, au théâtre, au dessin ??? Stress au boulot (chiant, en plus), stress à la maison …

 

Alors forcément, les femmes bossent moins que les hommes, mais c’est normal, elles n’aiment pas bosser … C’est quand même mieux de rester à la maison et de préparer le repas avec amour pour la famille ou de câliner le petit dernier !

 

Il est aussi très dommageable qu’on laisse couler quand c’est les filles et pas quand c’est les garçons : la famille et les proches doivent soutenir et motiver autant les filles que les garçons pour réussir à l’école, réussir aux concours des grandes écoles, trouver un vrai bon boulot et refuser ce qui n’est pas à leur hauteur, inclus les salaires ! Et l’on doit arrêter d’insinuer ou de dire explicitement (je pense notamment aux mères) que réussir pendant les études et professionnellement, ce n’est pas important ou pas grave le cas contraire. Dans une certaine mesure évidemment ! Je ne suis pas pour qu’on mette sous une pression insoutenable les enfants, filles comme garçons ! 

 

Les femmes s’intéresseront à leur boulot quand le monde du travail s’intéressera aux femmes ! Bah oui ! Quand les recruteurs se rendront compte qu’il y a probablement autant d’hommes que de femmes qui sont à fond dans leur boulot ou au contraire qui y vont parce qu’il faut y aller (boulot alimentaire) ou qui aime aller au boulot pour FAIRE quelque chose et se sentir utile sur terre ! Parce que c’est quoi, la différence ? Aucune. Si ce n’est que, dans notre société, il est normal que l’homme bosse et consacre beaucoup de temps à son boulot, et moins anormal qu’une femme ne bosse pas ou à temps partiel et qu’elle pense plus à sa famille qu’au boulot ! Et que la durée minimale d’un congés mater est de 16 semaines, donc la femme française (qui a deux enfants en moyenne) s’arrêtera 2*16 : 32 semaines dans toute une vie professionnelle (=40 ans) ! C’est fou, ça, hein ! Quand on voit ça comme ça, c’est terrible, hein ! Si on enlève 5 semaines de congés par an, il reste 47 semaines, multipliées par 40 ans = 1880 semaines. Si on fait 32/1880, ça donne donc que les deux congés mater cumulés sur les 40 ans de vie de boulot, ça fait même pas 0.02 % du temps ! Mais il n’y a bien sûr pas que ça : qui qu’on appelle quand le petit chou est malade ou qu’il s’est tôlé à la récréation ? Qui qu’y va chercher les enfants à l’école ou, le cas échéant, à la périscolaire ou chez la nounou ? ….

 

Un long travail de société est à faire pour que non seulement les femmes puissent avoir une vraie place au boulot mais aussi, pour que les hommes et les femmes puissent profiter au max de leur temps au boulot mais aussi à la maison ! Les hommes, autant que les femmes, doivent aussi avoir le droit de profiter de leurs enfants !

 

Petit post-scriptum : Hier, nous discutions avec ma belle-mère et ma belle-sœur (35 ans, célibataire, propriétaire de sa maison, bon boulot : bref, indépendante), sujet : la crèche dans les entreprises. Ma belle-sœur, qui est a priori un peu naïve sur certains sujets, dit que c’est bien qu’il y ait de plus en plus de crèche d’entreprises. Jsuis évidemment ok. Puis, elle insinue que ça se généralise. Je lui réponds que non, malheureusement, cela reste une petite minorité. Soit. Puis, on commence à parler en règle générale des femmes, des enfants et du travail. Et puis, elle finit par dire : avec 3 enfants, il vaut mieux arrêter de travailler, si on veut en profiter. Je reste interdite ! Moi qui la voyais si libre, si indépendante, et qui pensais qu’elle aimait travailler …  Je lui dis qu’il y a des femmes aujourd’hui qui, même en étant mère de plusieurs enfants, ne se voient pas ne pas travailler car ça fait partie intégrante de leur vie et qu'elles s'y épanouissent. Réponse : oui mais on ne profite pas de ses enfants ! Désespoir ! Ca veut dire quoi ? Qu’un couple n’est pas capable de s’organiser pour gérer la situation ? Que l’homme doit aller travailler, gagner la croûte et ne pas profiter des enfants (et donc ne pas être épanoui au point de vue vie privée) ? Que la femme doit se consacrer aux enfants, ne pas travailler et ne pas être épanouie professionnellement et donc personnellement (et socialement) ? Alors, évidemment, je comprends qu’on puisse préférer rester à la maison quand le boulot n’est pas épanouissant, et encore, lorsque nos collègues deviennent une deuxième famille, que ça se passe super bien et que, du jour au lendemain, on arrête car enfant : au début, c’est cool et puis bientôt entre gérer les tâches ménagères, les courses, les couches et la sortie d’école des enfants … Et sans voir personne si ce n'est les autres mères au foyer à la sortie de l'école ! Enfin, je ne sais pas, mais je me vois très mal épanouie comme ça ! Ce qui signifie que, même si certaines mamans apprécient cette vie-là (et je comprends très bien !!!!), un certain nombre pense la même chose que moi ! Bref, ma belle-sœur, en généralisant de la sorte, m’a profondément choquée ! Enfin, évidemment, je ne lui en veux pas (ne voulant a priori pas d’enfants, elle ne se rend probablement pas compte) car elle n’a jamais réellement du y réfléchir  « personnellement ».

 

Commenter cet article

mélodie 09/04/2010 18:39


Je suis mère au foyer et même si je m'investit dans l'école de mon fils, j'avoue que socielement il y a un manque et pour rien au monde je ne regrette le temps que je passe à la maison avec mes
amours mes si je pouvais cumuler un boulot compatible avec ma vie de famille je ne dirai pas non!!
bises


lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco 09/04/2010 22:53



As-tu des projets pro ? Ou peut-être tu es en train d'y réfléchir ? Parce que je suis sûre qu'il y a moyen de trouver une activité pro compatible. Tu me diras si tu trouves tes pistes, hein
? (t'as été voir Pôle emploi ou les agences d'intérim (maintenant ils font aussi du placement en CDD ou même CDI) ou des consultants RH .. ??? Pas forcément pour trouver un taf mais
pour des conseils de carrière ???). Bref, dis-nous ! (pour moi et les autres !)