#7 côté cuisine

Publié le par lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco

Ca vous manquait, hein ? Loooooooooool

Biscuits macaronnés aux amandes et à la pistache

 

Ingrédients pour une vingtaine de petits biscuits

100 g de poudre d'amande - 50 g d'amandes effilées - 150 g de sucre glace - 2 blancs d'œufs - 50 g de farine - 1 grosse CC de pâte pistache (colorée pour avoir une belle couleur) - Quelques pistaches entières pour décorer


Préchauffez le four à 150°C. Mélangez la poudre d'amande, les amandes effilées, la farine et le sucre glace. Montez les blancs en neige et ajoutez-les progressivement au mélange. Ajoutez la pâte pistache et mélangez délicatement. A l'aide d'une petite cuillère, prélevez des petites boules de pâte. Roulez-les dans du sucre glace avant de les déposer sur une plaque recouverte d'un papier sulfurisé. Les biscuits doivent être suffisamment espacés car ils peuvent s'étaler un peu pendant la cuisson. Faites cuire pendant 20 minutes environ. Sortez la plaque du four et bien laisser refroidir.

 

http://bcommebon.canalblog.com/archives/gateaux/p10-0.html

 

Pour une fois, j’ai suivi la recette sans rien changer, excepté que je n’avais malheureusement pas de pâte pistache ni même de pistaches. Mais c’était quand même très bon ! Cependant, attention, c’est un chouia dur pour les quenottes un peu faiblardes comme les miennes ! Et attention aussi de ne pas avaler de sucre glace en inspirant ! Looooooool

 

 

Coeurs Moelleux de Caramel à la Fleur de Sel

Pour 3 à 4 moelleux (en fonction de la taille des ramequins) :

-               200 g de Sauce caramel à la fleur de sel

-               2 œufs

-               60 g de farine

1/ Préparer la sauce au caramel et à la fleur de sel(cela prend 5 minutes). En prélever 200 g pour la recette (il en restera peu).

2/ Préchauffer le four à 200°C. Dans un saladier, battre les oeufs et y ajouter les 200 g de sauce. Battre de nouveau puis ajouter la farine. Fouetter à nouveau.

3/ Verser la préparation dans des ramequins préalablement beurrés et farinés et enfourner pour 13 à 14 minutes à 200°C. Laisser légèrement tiédir et démouler sur des petites assiettes. Se servent tièdes.

Si vous souhaitez obtenir des coulants, cuire environ 8 minutes. Pour des moelleux sans coeur humide, cuire environ 16 minutes.

Comme je le disais, vous pouvez préparer ces moelleux à l'avance, les démouler puis les tiédir 15 secondes (pas plus !) au micro-ondes juste avant de les servir.

 

Sauce caramel (1 pot de taille moyenne) :

-               200 g de sucre

-               2 càs d'eau

-               20 cl de crème liquide

-               20 g de beurre

-               1 pincée de fleur de sel

1/ Porter à ébullition au micro-ondes ou dans une casserole la crème liquide. Couper le beurre en dés. Parallèlement, dans une casserole, porter à ébullition l'eau et le sucre sans remuer jusqu'à ce que la coloration soit de la couleur ambrée souhaitée ( plus ou moins foncée en fonction de ce que vous souhaitez en faire ). Retirer alors du feu.

2/ Ajouter le beurre en dés hors du feu, remuer avec une spatule en bois, puis la fleur de sel. Ajouter ensuite la crème liquide bouillante dans le caramel en remuant. Reporter le tout à ébullition et laisser frémir environ 2-3 minutes ( voire un peu plus si vous la souhaitez un peu plus épaisse, tout dépend de ce que vous voulez en faire ). Retirer du feu, mettre en pot. Laisser refroidir à température ambiante puis conserver au réfrigérateur.

http://erynfollecuisine.canalblog.com/archives/2007/11/10/6835860.html

Bon, évidemment, comme beaucoup de jeunes filles sans cervelle, je n’ai vu qu’après qu’il ne fallait pas mélanger le caramel et que, donc, le sucre cristallise mais bon … La recette est originalement bonne. Seul hic, ça avait un peu trop le goût de farine, pourtant, je n’ai mis que la quantité prescrite … De toutes manières, je réessaierais et peut-être trouverais-je le problème !

 

Confiture de mirabelles

Ingrédients :

·         1 kg de mirabelles

·         750 g de sucre cristallisé

Recette :

Lavez, égouttez et dénoyautez les mirabelles

Mettez dans une terrine une couche de mirabelles, une couche de sucre et ainsi de suite jusqu'à épuisement des mirabelles

Laissez macérer pendant 5 à 6 heures

Versez alors ce mélange dans une bassine à confiture

Amenez doucement à ébullition

Laissez bouillir à petit feu pendant 20 minutes en remuant constamment pour que les mirabelles n'attachent pas au fond de la bassine

Passez les pots à confiture à l'eau bouillante et retournez-les sur un torchon pour les égouttez, ils sécheront tout seuls

Retirez la confiture du feu, laissez-la tiédir

Mettez alors en pots à l'aide d'une louche, ne couvrez les pots que lorsque la confiture est complètement refroidie

http://www.en-lorraine.com/gastro/mirabel/recette.htm

 

J’ai fait tel quel, excepté que j’avais moins de mirabelles et qu’elles étaient surgelées. La confiture a fait carton plein lors de notre petit séjour en montagne et, heureusement, je m’en étais gardé un petit pot de côté ! Hummmm ! Maison, il n’y a pas, c’est bien mieux qu’en pot à l’industriel, d’autant qu’au lieu de mettre 75 g de sucre pour 100 de fruits, c’est plutôt 60 grammes de sucre pour 40 grammes de fruits ! Je pense que, même si vous n’avez pas fait Math sup, vous comprenez la supercherie (bah oui, le sucre, c’est nettement moins cher que les fruits, le seul problème, c’est que ça cache aussi très bien le goût des fruits !!! Enfin, je ne vais pas dicter mes lois aux géants de l’agro !!!).  

Palmiers

Pour 24 petits palmiers : 500 g de pâte feuilletée et sucre glace

Saupoudrer généreusement votre plan de travail de sucre glace. Étaler la pâte en formant un rectangle de 45 x 15 cm, la poudrer de sucre glace et la plier en trois comme pour faire un tour simple. Réserver au réfrigérateur pendant 30 minutes.

Recommencer la manœuvre une 2ème fois : étaler la pâte + poudrer de sucre + plier en 3 + réfrigérer.

Préchauffer le four à 180°C – chaleur ventilée.

Abaisser la pâte à 6 ou 7 mm d'épaisseur en formant un rectangle de 30 x 20 cm. Poudrer de nouveau de sucre glace et enrouler les longs côtés jusqu’à ce qu’ils se rejoignent. Découper des tranches de 7 mm d’épaisseur à l’aide d’un couteau très tranchant et les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.

Faire cuire les palmiers jusqu’à ce qu’ils commencent à dorer (10 minutes environ), les retourner et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes. Disposer les palmiers sur une grille à leur sortie du four.

http://cakesinthecity.blogspot.com/

 

J’ai fait comme c’est dit ! Au départ, en les faisant, on se dit : « Mais ça va être tout petit ! », détrompez-vous, ils prennent la taille escomptée dans le four ! Mon homme en a apporté au taf et a donné le reste aux voisins, ils ont été fortement appréciés !!!! Je vous assure, même les choses les plus bêtes (on ne peut pas dire que la confiture, les palmiers ou la sauce caramel (du moment que l’on sait qu’il ne faut pas tourner ….) soient compliqués à faire) sont tellement meilleures quand on les fait soi-même plutôt que de les acheter, en plus, on économise, c’est écolo et même dév’ dur’ (bah oui, si on va au marché, on achète les produits du coin !!!) et puis c’est tellement tellement meilleur, sans conservateur et autres saloperies, là, on sait ce que l’on mange ! Maintenant, je suis consciente que je suis au chômage, que je n’ai pas d’enfants, bref, assez peu de responsabilités et beaucoup de temps !! Mais si vous pouvez ET voulez, faites-le !!! Mieux vaut garder son argent pour se faire plaisir et cuisiner avec amour ! Cela dit, si vous n’aimez pas cuisiner (je comprends : pendant longtemps, j’avais l’impression que le moindre petit plat, c’était 2 heures de boulot !!), faites-le faire à vos hommes, ou vos chéries, ou vos enfants ! (faites-le passer pour un jeu, de manière à ce qui finissent par aimer ça ! 1) Vous aurez de la popote maison pour pas cher 2) Vous pourrez faire autre chose pendant ce temps-là 3) Mieux vaut qu’ils cuisinent que de la console vidéo 4) Leur compagne/compagnon futur vous remerciera sans fin !!! Car bien sûr, au fil du temps, ils deviendront de bons cuisiniers (pensez à bien valoriser leur réussite gastronomique !). Quoi ? En ai-je choquée certaines d’entre vous ? Pfff ! Moi, je valide ! Non mais sans rire, il ne faut pas esclavager (parce que, là, c’est sûr, je ne vais pas vous cautionner !) mais ouvrir l’esprit de vos petits à de nouvelles choses et, s’ils aiment, en faire profiter toute la famille !

 

 

Croquettes de poulet au parmesan

 

Ne cherchez pas le lien, il n’y en a pas. Je fais cette recette simple et délicieuse depuis des années et je ne sais plus d’où je la sors (chef, la recette du temps où ça passait le samedi midi ? Peut-être, voire sûrement !).

 

Vous achetez des escalopes de poulet (150 à 200 grammes par personne). Vous les tranchez en aiguillettes (c’est très facile car la viande de poulet est facile à manipuler). Vous les trempez dans de l’œuf battu (jaune et blanc), 1 seul œuf battu dans un bol suffit pour deux personnes. Puis, dans un bol où vous aurez mélangé autant de chapelure que de parmesan râpé, enrober de ce mélange chaque aiguillette. Il n’y a plus qu’à poêler dans du beurre.

 

Servez bien chaud et vous ferez un malheur (je n’ai connu personne qui n’ait pas aimé et, pourtant, je l’ai faite à beaucoup de monde, cette recette, justement parc e que c’est à chaque fois une réussite sans risque ! Facile, rapide et délicieux. Vous m’en direz des nouvelles !

 

 

Côtelettes d’agneau façon Gigot de sept heures

 

Pour finir, j’ai essayé de faire un gigot de sept heures avec des côtelettes d’agneau, c’était très bon mais, selon la recette que j’ai suivi, il n’était pas assez épicé ! Comme c’est un plat qui mijote pendant 7 heures, n’oubliez donc pas (contrairement à moi) de rectifier régulièrement l’assaisonnement ! En tous cas, j’y avais mis : des côtelettes d’agneau, des pommes de terre, carottes et navets coupés en rondelles, de l’oignon émincé, 2 gousses d’ail, su sel, du poivre, du raz el hanout, puis, une demi-heure avant la fin de la cuisson, des abricots et raisins secs.

Nb : cuisson au four à 180°. Pas long à préparer, tout bête mais 1) si vous voulez prendre du gigot, c’est relativement cher (mais si vous faîtes des côtelettes d’agneau, je pense que 4 heures de cuisson suffisent !) 2) épicez ! 3) je ne sais pas vous mais je ne laisserais pas ma maison avec le four allumé donc préférez le week-end pour le cuisiner …  Cependant, je pense que, bien relevé et bien cuisiné, ce peut être un plat raffiné et d’occasion !

 

A vos casseroles !

Nb : Ca me paraît naturel mais, si vous avez de bonnes recettes à faire partager, n'hésitez pas, hain !

Publié dans Cuisine stories

Commenter cet article