Bonjour toutes !!!

Publié le par lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco

En premier lieu, je vais répondre à certaines de vos questions ! Alors sachez qu’il n’est pas question pour moi de revenir, car je ne suis jamais partie et ne partirais pas ! Comprenez : j’ai dit qu’en ce moment, je postais moins d’articles que les semaines précédentes mais ça ne veut pas dire que je vais arrêter de poster des articles ! Loin de là ! Mais au lieu d’en écrire deux par jour, ce sera peut-être deux par semaine ! Et peut-être que ça va durer deux-trois semaines, peut-être que ça durera deux mois ! Je ne sais pas mais je ne déserte pas, je ne vous quitte pas d’une semelle, hein ? Compris ?

 

Ensuite, j’ai « repris mes études », c’est-à-dire que je me suis inscrite en première année de Lettres Modernes, le but n’étant pas d’obtenir un diplôme (quoiqu’il soit évident que je ferais tout pour l’obtenir !!!) mais d’étudier pour le plaisir, et, my god, j’aime ça !!!!! Je suis totalement passionnée : à fond dans le Latin, dans le Romantisme, dans la linguistique, dans Faust, Verlaine …  C’est fou comme on étudie à toute vitesse quand on aime !

 

Voilà, je pense que j’ai répondu aux questions les plus récurrentes. Mais n’hésitez surtout pas à m’en poser d’autres, me demander des détails ou je ne sais quoi d’autre ! Je suis toute ouïe à vos demandes, chères lectrices !

 

Dans le même genre (discussion entre nous dans notre petit boudoir douillet une tasse de thé fumante entre les doigts et l’oreille attentive), une partie non négligeable d’entre vous est composée de jeunes femmes citadines appréciant leur petit cocon et leur vie de tous les jours mais rêvant de verdure, de potager, de calme, de promenades champêtres, de prés où paissent paisiblement de belles vaches avec leurs petits veaux … Bref, je parle souvent de tout cela, de la campagne, de mon potager, de l’amour que j’ai pour cette petite vie tranquille (même si je répète indéfiniment que j’aimerais quand même bien bosser mais ce n’est pas le sujet !), j’ai aussi parlé de ces tendances (les « fémivores ») … Moi-même, j’ai été pendant près de 15 ans une nantaise ultra-citadine (qui, tenez-vous bien, ne supportais même pas l’idée de passer un week-end à la campagne !), quand je suis tombée amoureuse de mon homme, je ne savais pas vraiment où il habitait et, sans mentir, à l’époque je n’en avais rien à faire ! Puis quand on a commencé à se fréquenter, j’ai commencé par être curieuse, la première fois qu’il m’a emmené ici, on est partis d’Angers (donc ville, pas grande mais que j’aimais, et puis ville quand même !), on a pris l’autoroute, ok ! Puis on est sortis de l’autoroute : Cholet. Là, j’ai commencé à me dire : hein ? Ouhlala où vais-je ? Puis une RN, de chaque côté, des champs. Aïe aïe aïe ! Un village, une route, un panneau en triangle avec des vaches à l’intérieur, d’un côté des champs, de l’autre, je crois apercevoir des maisons … OMG !!!!! Mais où suis-je ? Je me vois déjà dans une vieille ferme, des vaches broutant l’herbe du jardin, un tracteur antique en train de pourrir sous un hangar en tôle … Mais je ne dis rien, serre les dents !

 

Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil, je découvre une belle maison dans un quartier résidentiel « tout neuf » (construit après 2000) et très très bien entretenu (beaucoup de villes pourraient le prendre comme exemple !), jardin fort vert mais sans vaches, air frais et beau petit village. Je m’essuie le front discrètement ! Ouf ! J’ai eu peur ! Bon, j’ai mis quelques mois à me débarrasser de mes réflexes et préjugés de citadine et à vraiment observer et connaître mon nouvel environnement. Puis des premières peurs de l’inconnu angevin, je suis tombée en amour (comme disent nos amis québécois) pour mon nouveau chez-moi. Mon homme me dit que je suis même bien plus d’ici que certains qui sont là depuis 20 ou 30 ans ! J’ai une capacité d’adaptation hors du commun ! (est-ce dû aux déménagements successifs pendant ma jeunesse ? – pour les boulots de mon papa …-).  Enfin voilà, je suis une bonne ambassadrice de ma région car je l’aime profondément ! Looooooooooooooool Et je suis ravie que vous rêviez de cette vie par mon biais ! Mais j’espère qu’un jour, vous me direz : nous avons sauté le pas ! Nous sommes allés nous installer à 30 kms de la ville, nous avons un superbe jardin avec des roses, des lys, des jonquilles, des rhodos … et nous cultivons notre potager … Je vous le souhaite pour celles qui le veulent !

 

Voili voilou.

 

Mais il y a aussi nos consœurs qui ne rêvent pas forcément de campagne mais aiment la cuisine, la sérénité des soirées et des week-ends, les petits plaisirs de la vie, l’odeur de la rosée, l’air frais du matin, les premiers rayons de soleil printanier, les quelques flocons de neige que nous pouvons quelques fois apercevoir et même l'évocation de la campagne (mais plutôt pour les vacances qu'y habiter toute l'année ...) … Car oui, les plaisirs de vivre se trouvent partout sur cette planète : dans les plus grandes villes comme dans les coins les plus reculés ! Mais seuls ceux qui y prêtent attention ont la chance de pouvoir en profiter !

 

Rosee

 

 

 

Publié dans Ah !! la vie ......

Commenter cet article

Châtaigne 29/09/2010 11:49


Je suis toute rêveuse devant ta rentrée des classes ! Qu'est-ce que ça me manque à moi ces rentrées scolaires ... Moi aussi j'adore étudier, malheureusement quand on travaille ce n'est pas toujours
évident ! En tout cas félicitations et courage pour la suite !


Fifi 27/09/2010 17:04


Quel courage et quelle motivation de reprendre tes études, c'est bien quelque chose dont je serais incapable. Pas que je n'ai pas aimé mes études (bien au contraire) mais j'ai été ravie de ne pas
aller à la fac et d'obtenir un diplôme au bout de trois ans, si bien que pour rien au monde, je n'y replongerai. En revanche, me remettre aux langues et en apprendre de nouvelles, là je suis
d'accord ! :)
Tu as beaucoup de chance de pouvoir profiter de la nature à ce point. Je ne me plains pas de ma petite ville car elle a l'avantage de m'offrir tout ce que je veux et mon petit jardin est rempli de
framboisiers, de pêchers et cassis (bientôt il y aura aussi des abricots et du raisin). J'y vois la neige en hiver, le soleil au printemps et les oiseaux viennent chanter devant ma fenêtre pour me
réveiller le matin. Mais je reconnais aussi les charmes de la campagne, ce calme et cet air pur. Sauf que je me connais, je m'ennuierai vite si je me savais loin de la capitale.
Parlant de capitale, je ne t'ai pas oublié ce week-end, je t'envoie mon petit mail promis dans la soirée.


lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco 27/09/2010 21:51



Pas de problème, Fifi ! (Tant que tu m'envoie ton ptit mail avant lundi prochain, it's ok !)



Eléonora 26/09/2010 20:25


Je t'avoue que j'adore la campagne. Pour preuve mes derniers billets pendant les vacances " l'amour est dans le pré". Non, pas que je cherche un homme comme dans l'émission TV, j'ai déjà mon
doudou, mais j'aime ce côté paisible. On sort dans son jardin. On savoure avec ses pieds l'herbe et on passe des belles soirées avec les étoiles.. Ton billet est divin. C'est toi et c'est bien. Si
tu postes moins, on le comprend. Le blog prend du temps. Au début, on est tout feu, tout flamme. Mais le vie reprend son cours et on s'aperçoit que c'est pas évident. Je poste aussi à mon rythme.
Des fois plus, des fois moins, c'est selon mon humeur, ce que je trouve comme article et surtout ce que j'ai le temps de cuisiner. BRAVO pour ta reprise d'études. C'est géant et je te souhaite de
réussir..Bonne semaine...j'espère avec un temps moins pourri...que chez nous en Alsace...


lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco 27/09/2010 08:43



Merci Eleonora ! De plus, je sais oh combien tu aimes ta campagne aussi (ce que je comprends d'autant plus que l'Alsace est certes un pays très froid mais tellement beau !!!!) ! Je crois que, toi
aussi, tu sais profiter des merveilles de la nature (comme je le disais, j'ai été choquée de voir comme les gens passent à côté sans y prêter attention, les mûres par exemple : elles étaient
superbes et tu crois que les gens (car il y avait plein de promeneurs hier ! Plein plein !) les cueilleraient ? Que nenni ! La nature nous offre à foison des merveilles et les humains ne daignent
en profiter ! Moi, je dis heureusment qu'il y a des personnes comme toi et moi qui profitent de la générosité de la nature et qui savent profiter aussi de sa beauté, de ses changements, de ces
plaisirs !



Boljo 26/09/2010 16:07


Bravo pour la reprise des études. Je m'y remets régulièrement pour le plaisir et tu as raison, c'est fou ce qu'on apprend bien et avec gourmandise. Si seulement nous avions pu vivre ça au moment
des études ou le faire comprendre à nos chères têtes blondes. Mais non, ne rêvons pas, cela ne vient guère qu'avec la maturité et l'expérience ou jamais pour certains.

Je te rejoins pour la vie à la campagne ou en ville ou sur une île ou sur un caillou. Le plaisir ressemble toujours à celui que l'on en tire et que l'on est capable d'y trouver. Même s'il est vrai
qu'il est des lieux plus propices que d'autres pour y abriter notre bonheur. Cela me rappelle une citation compilée dans un cher cahier de jeune fille (prêtée à une garce qui ne me l'a jamais
rendu) : nous sommes au bonheur de nous-mêmes artisans et fabriquons nos jours ou fâcheux ou plaisants (Mathurin Régnier).
J'avais oublié la citation et le Mathurin en question, le cahier et la garce.
Cela ne m'a pas servi de leçon, je continue à prêter et ne récupère guère, je dois avoir une tête de donneuse.
Allez, travaille bien, bonne fin de WE.


lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco 26/09/2010 16:25



Merci pour tes (vos) encouragements. Je constate que cette reprise d'étude suscite beaucoup de commentaires (positifs) et ... tant mieux ! Looooooooool


Sinon : mieux vaut être dans le camp des "donneuses" que dans l'autre ! Non ?



Marie 26/09/2010 11:46


C'est super tout ces projets pour la rentrée ! Cela donne encore plus de courage les matins où tout est gris : le moral, le ciel, le programme du jour ...
Je te trouve trés courageuse d'avoir choisi Latin !! En 4ème, j'avais été obligé de prendre cette option et le prof était tellement nul que j'ai été dégoutée dés la 2ème leçon !!!
Mais cela a l'air de te plaire alors je te souhaite que du bonheur et de la réussite (même si ce n'est pas l'objectif premier).
Bon dimanche !


lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco 26/09/2010 16:23



Moi aussi, j'avais fait du latin en 4ème et 3ème et moi aussi, j'en avais été dégoûtée ... Mais depuis j'ai étudié les langues et la linguistique, ça m'a fait voir d'un autre oeil le latin !
Quand on aime les langues et tout ce qui s'y rapporte, difficile de ne pas être (re)tentée par le latin !