Confessions intimes

Publié le par lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco

Depuis fort fort fort longtemps (peut-être 10 ans … peut-être plus, peut-être moins), il y aune gueule devant laquelle je me plierai en quelque condition que ce soit ! Celle de mon Emir. Loooooool Je ne l’ai jamais rencontré, n’allez pas croire mais je ne sais ce qu’il me fait, en tous les cas, mon homme l’a toujours su : dans ma vie, il y a lui et … Emir ! Au début, je sais que ça l’étonnait, choquait même. En effet, il n’est pas tout jeune, il n’est pas le canon de beauté classique mais je sais qu’il comprend maintenant. Cette espèce de douceur et de bestialité, de calme et de passion, cet accent qui me ferait perdre raison et de cette voix sourde, de ces yeux bleus et ces lèvres sensuelles … Je confesse sans hésiter ma faiblesse.

 

Emir-Kusturica_784x0.jpg

 

 

super-8-stories-2001-09-g.jpg

Commenter cet article