Influences

Publié le par lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco

Lorsque l’on pense aux exploits artistiques d’Europe du Sud, c’est surtout la peinture, la sculpture, l’architecture (bon, la musique aussi). Bref, ce sont des chefs-d’œuvre d’esthétique visuelle. Pour l’Europe du Nord (quand je dis « du Nord », c’est par opposition à l’Europe du Sud donc incluez-y l’Europe nord de l’Est et de l’Ouest), elle s’est démarquée artistiquement surtout par les écrits : théâtre (et représentations théâtrales) – Shakespeare, Brecht, par ex -, poésie (Goethe, Heine, Hölderlin, Joyce, Byron),  la littérature en général (roman, philosophie, essais, littérature fantastique etc). De même, en Europe du Nord, la religion (et notamment les schismes qui ont séparés la plupart des pays d’Europe du Nord et le Vatican) a beaucoup inspiré, a fait verser beaucoup d’encre et, malheureusement, a créé de graves crises entre les hommes. Enfin, les humanistes qui ont sillonné le monde (enfin surtout l’Europe), ont enrichi considérablement les connaissances dans nombre de disciplines et se sont auto-abreuvé de lettres, des lettres (sur les sciences, l’anatomie, les mathématique, l’astronomie, la musique, la philosophie, la religion et que sais-je encore !!!) qui ont parcouru parfois des milliers de kilomètres afin de s’entretenir entre eux et de développer le domaine de connaissance/de compétences de plus en plus, et qu’ils nous ont par la suite livré : je parle bien sûr d’Erasme, hollandais de naissance et qui a d’ailleurs donné son nom au programme Erasmus, ce qui en dit long sur l’héritage qu’il nous a laissé ! Mais aussi Dürer, Thomas More, Kant, Bacon et j’en pense (il y a pas mal de français aussi ! Du Bellay, Rabelais, Montaigne pour les grands noms …).

 

Alors qu’est-ce qu’elle nous ennuie avec ça, me direz-vous ? Des grandes pensées, comme ça, c’est complètement c**, pensez-vous ! Et vous n’avez probablement tord (car je pourrais probablement donner des exemples montrant l’exact inverse … Par exemple, la peinture flamande a rayonné dans toute l’Europe … Voyez, je peux moi-même le faire ! Cela dit, je reste convaincue, en ma personne propre, que l’Europe du Nord est plus « intellectuelle » (est-ce par manque de plage, de soleil, de douceur de l’air, et donc des femmes aux robes non-décolletées et enfermées chez elles car l’air est frais ?  Je plaisante !!!!!!!!!!!!!!) alors que l’Europe du Sud est plutôt porté sur les merveilles de l’esthétique visuelle (pour notre plus grand bonheur !).

 

Donc, vous l’aurez compris, dans mes goûts, je suis plutôt nordique ! Loooooooool. Ce qui est d’ailleurs plutôt curieux puisque mes origines sont bien au Sud ! Rébellion inconsciente ? Peut-être mais, en tous cas, les faits sont là ! Comme je vous l’avais déjà dit, je me suis toujours senti « chez moi » et à l’aise dans ces pays : Islande, Allemagne, Belgique, Hollande, République Tchèque. Quelque chose m’y rattache. A chaque fois, je sens mes racines s’y planter et quand je dois partir, c’est un déchirement ! Alors j’ai trouvé pas mal de réponses depuis la première fois, hein ! Il m’arrive de réfléchir mais il reste des raisons inconscientes qui, comme l’amour entre deux êtres, sont inexplicables !

 

Europe du Nord protestante, tourné vers l’avenir, sans tabou, créative, moderne versus une Europe du sud (la France est un pays dit latin, donc plutôt de l’Europe du Sud) qui, à mon goût, est trop catholique, trop sage, introverti vers son passé, trop respectueuse des traditions (avec une difficulté à entreprendre quelque chose de nouveau de peur de ne pas respecter l’héritage des aïeux), trop fière, et surtout avec trop de tabous (sur le plaisir sexuel mais aussi autres plaisirs (la fête, la gourmandise, l’alcool (quand c’est par plaisir !) …), sur l’argent, sur la morale, sur la mort, sur les sentiments …). Alors qu’en Europe du Nord, j’ai constaté sans difficulté la possibilité d’un certain abandon de soi (notamment bien sûr en Hollande, en Belgique mais aussi en Allemagne et en République Tchèque, en Irlande …), certaine tendance laxiste quant aux drogues, certain amour des musiques envoutantes (vous verriez l’ambiance des boîtes « sauvages » et branchées allemandes !) qui défoulent, qui font lâcher prise …… On pourrait aussi opposer le côté superficiel, matérialiste et axé sur l’apparence méditerranéen et le côté austère, simple, rude nordique.

 

Rhooooooooooo je me rappelle de mes séjours par là-bas ! Surtout quand j’étais jeune (disons pendant mon lycée). Par exemple, déjà, à l’époque, je ne me privais pas de ne pas être conforme à l’image de la lycéenne lambda, de m’habiller comme je l’entendais … mais justement j’étais différente. Et pourquoi ? Parce qu’en France, on est hyper conventionnel ! Alors que, ailleurs, c’est complètement différent ! (d’ailleurs pas seulement en Europe du Nord : aux Etats-Unis, lors d’un échange scolaire, j’avais remarqué comme les américain(e)s semblaient « libres », alors peut-être que je me suis trompée mais ce qui m’a semblé en tous cas ! Mais, revenons à nos moutons, c’est en Hollande, surtout, que je me suis sentie « normale » car il  semblerait que l’on respecte sa personnalité, ses goûts et ses couleurs dans ce pays, je ne dis pas ça par la légalisation des drogues (douces), ni pour le respect et l’intégration de la communauté homosexuelle, ni pour l’ultra-libéralisme  mais parce que j’ai vu les gens vivre, s’habiller, se coiffer, travailler comme ils le voulaient, … C’était le pays des merveilles pour moi ! Je me souviens d’une technoparade à Rotterdam !!!! En France, je ne suis pas sûre que c’était vraiment possible à ce moment là … Je voyais mes gens qui s’éclataient (alors que la ville faisait tellement austère ………), ils avaient l’air si libres, si heureux, si cool ………… La France m’a semblait bien morne à mon retour !!! Manque d’imagination, de folie, de créativité ! Trop « bon chic, bon genre » … Dès qu’on sort du champ, bing ! Bref, tout ça pour dire que j’aurais tout donné pour rester en Hollande (puis en Belgique (même dans le Nord de la France, ça se sent déjà très fort ! Lille, tout ça, j’adore !!!), en République Tchèque, en Islande, en Allemagne …). Ah, si seulement ……………… (mais tout n’est pas perdu, je n’ai que 28 ans !)

 

 

 

Publié dans Mais qui sommes-nous

Commenter cet article