Kavfiliorniarumagaluarpunga

Publié le par lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco

(= « Je voudrais faire du café » en groenlandais)

 

Je lisais un bouquin de linguistique (pour mes "études") quand je suis tombée sur un sujet concernant les langues de type polysynthétique comme le groenlandais. J’étais ébahie devant cette phrase d’un seul tenant et je n’ai pas résistais à vous en faire part !!!! Loooooooool

 

Ci-joint un petit article sur cette drôle (pour un français !) de langue.

 

 

« Le groenlandais de l'ouest

 

Le mot kalaallisut se traduit littéralement par " comme les Groenlandais ". S'il peut aussi parfois signifier leurs habitudes culturelles (kalaallisut iganeq signifie la " cuisine groenlandaise "), il désigne couramment la langue groenlandaise de l'ouest. Cette langue est dite " agglutinante ", c'est-à-dire qu'elle est un jeu de construction de sens : en ajoutant des infixes à un radical, on construit le sens d'un mot ou d'une phrase. Comme des briques de Lego, qui seules ne représentent rien, doivent s'assembler pour créer une construction particulière.

Voici un exemple : Pisiniarfimmukarusukkaluarpunga signifie " je voudrais aller au magasin ". Ce long mot se décompose avec le radical et les infixes suivants : pisi-, " acheter " ; -niar-, " avoir l'intention " ; -fik, " lieu " (le " lieu où l'on a l'intention d'acheter ", c'est le magasin) ; -mut, " vers, en direction de… ", -kar-, " aller " ; -rusup- " vouloir " ; -kaluar-, conditionnel ; -pu-, indicatif intransitif ; -nga, première personne du singulier (" je ").


On remarque d'abord qu'un seul mot groenlandais peut (parfois) avoir le sens d'une phrase française. On remarque aussi que la structure grammaticale est inversée. Et on remarque enfin que certaines lettres s'élident tandis que d'autres se doublent. C'est donc une langue originale, unique en son genre et… très difficile à apprendre. Il n'est alors pas étonnant de constater que très peu de non-groenlandais soient capables de la parler - ne serait-ce qu'en balbutiant quelques mots - ou de faire l'effort de s'y initier.


Les mots français " kayak " et " anorak " sont originaires des langues inuit : en groenlandais de l'ouest, ils s'écrivent respectivement qajaq et annoraaq. Franskisut signifie " langue française ", mot groenlandais qui se traduit littéralement par " comme les Français ", Franskeq et Franskit étant le singulier et le pluriel de " Français ". »

 

http://arcticinuit.free.fr/langue.htm

 

Commenter cet article

Hélène (Cannes) 19/10/2010 21:32



On dit comment "OK pour un café, un sucre et pas de lait " ? ;o))))


Bisous


Hélène



lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco 19/10/2010 22:04



On dit "OK" et on fait pas les difficiles ! Looooooooool (on verra bien si on nous met un sucre ou non ! Looooooooooool)



Fifi 17/10/2010 14:29



Dis donc, tu en découvres des choses grâce à tes études ! De la linguistique groenlandaise, rien que ça ! ^^ J'adorais les cours de langues quand j'étais au lycée (j'ai arrêté à mon entrée en
école de mode) et justement car on y faisait que très rarament de la linguistique, ce que je n'aimais pas tant que ça au final.


A te voir te replonger là dedans, ça me fait penser qu'il faudrait vraiment qu'en septembre prochain, je me dégage un moment dans mon emploi du temps pour me remettre au russe, au moins.


Bon dimanche.



la souris rose 15/10/2010 13:40



Ah la prise de tête pas possible! ralala, je te souhaite bien du courage pour apprendre cette langue!



lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco 15/10/2010 14:04



Ah ! Mais je ne veux pas l'apprendre loooooooool ! Je ne prends pas de cours pour apprendre le groenlandais, hein ? Mais la linguistique ! Loooooooool Grosse différence (c'est-à-dire qu'avec un
peu de concentration, on peut comprendre la linguistique alors que le "groland", comme dit Boljo ...)



les recettes de Céci 14/10/2010 22:12



Merci pour ce petit cours de groenlandais...


bisous



Mathilde 14/10/2010 19:23



Wahouu, je me demande bien comment tu pronnonces cette phrase :p