Petit moment de douce nostalgie

Publié le par lafillequirevaitdunbidondelaitetduneboitedechoco

Ce soir, ça fera un mois que mes vacances auront débuté ! Un mois !!!! (et si peu de soleil). Je n’en reviens pas que nous sommes le 15 juillet. Ca fait presque peur !!!

 

Quoiqu’il en soit, un de mes plaisirs de l’été, c’est de me souvenir des étés que je passais enfant et notamment le mois que je passais avec ma grand-mère et ma marraine (mes deux grands-mères si vous voulez …). Quel bonheur c’était !!! Nous étions dans un petit appartement dans un immeuble en face de ce qu’est devenu le port de plaisance de Sète. Immeuble simple mais avec une piscine au milieu (en fait notre immeuble était en deux parties et la piscine au milieu). En face, de notre balcon, il y avait des anciens entrepôts désaffectés et de gros bateaux russes venaient se poser pour la nuit ou plusieurs juste en face de nous. Je me rappelle d’ailleurs avec quelle curiosité je scrutais ces bateaux venus de si loin !

 

imagesCA8QDVQFNous faisions 1.000 et une promenade jusqu’au phare (ça faisait une trotte mais qu’est-ce que j’aimais !) quasi quotidienne, je me rappelle des glaces (les calipos au pamplemousse !!! depuis, j’ai toujours leur goût sur la langue ! c’est ma madeleine !) sur le canal, des joutes, des feux d’artifice du 14 juillet, des cinémas en plein air, du pont du canal qui se soulevait pour laisser passer les bateaux (que cela m’impressionnait !), des criques, du marché (j’adorais le marché comme je l’adore aujourd’hui !) : le poisson frais, les coquillages …, d’une espèce de farfouille où ma grand-mère adorait aller, des expéditions commandos avec mon frère et un copain dans les hangars désaffectés ou entre les wagons à bestiaux arrêtés sur les voies de chemin de fer (ce qui était fort dangereux, nous sommes-nous rendus compte bien plus tard !), des séries pour jeunes que l’on regardait et qui nous inspirait ces expéditions commandos (« Les intrépides » !!! qui, au passage, était l’un des premiers rôles de Lorànt Deutsch !! Qu’est-ce qu’on adorait avec mon frère !!!!!!!), de la chaleur étouffante de la nuit, des criques où la mer était bleu turquoise, de la fête foraine annuelle, des lauriers fleurs, de Michèle Torr un soir en concert au théâtre de plein airsete1.jpg de Sète (nous faisions une promenade quand nous l’avons entendu, je ne connais pas du tout cette femme ni ce qu’elle chante mais ça, je m’en souviens !!!, du mont Saint Clair (quelle vue fantastique !) où nous montions avec la dodoche de ma mère : ça faisait vraiment les gendarmes à Saint Tropez looooooool, en plus, la pauvre dodoche, elle morflait pour monter par ces petites ruelles escarpées !, au cimetière marin (dont la tombe de Georges Brassens, aimé de toujours de ma mère – Ah ça, j’en ai bouffé, du Brassens !!!!!!!). Et puis, d’ailleurs, derrière mes propres souvenirs de Sète, il y a les souvenirs de ma mère enfant au Cap d’Agde ou par là, quoi !

 

Bref, que de souvenirs !!!

 

crique-de-cavalaire.jpg

Publié dans Mais qui sommes-nous

Commenter cet article